Vernissage de "Les petits cailloux..."

C’est donc à L’Atelier17, au 17 rue des Ponchettes, dans le Vieux-Nice, tout près de l’appartement où habitait Laurence Duval, que devait avoir lieu le vernissage de la revue Vocatif, « Les petits cailloux… », premier numéro-papier d’une nouvelle série, après une longue période de silence. Sylvette Cohen est l’hôtesse de ce lieu, galerie d’art, mais également site d’accueil pour de nombreuses manifestations.

Pour notre vernissage, la galerie expose les œuvres rassemblées par Raphaël Doud, tableaux représentant des paysages ou personnages d’Afrique, des Antilles, de Haïti… L’atmosphère est donc très colorée.

La salle, ancienne chocolaterie, est vaste, claire, agréable. Elle se situe au bout d’une étroite impasse, face à l’atelier de l’artiste René Galassi.

Ce soir du 14 septembre, date du vernissage, j’ai un peu le trac. Avec Hélène de Maistre et Marie, je suis venue un peu en avance, pour installer et préparer le buffet.

A 18 heures, personne n’est là encore, à l’exception des poètes : Philippe Chartron, Claude Haza et Josiane, Katy Rémy, Mistophorie, Jean-Louis Maunoury et Françoise, Olympia Alberti. Les deux comédiens aussi : Paul Laurent et Mélissa Kalatayud (en remplacement d’Aurélie Péglion, retenue dans une autre manifestation culturelle)

Petit à petit pourtant le monde arrive. Finalement, pour cette soirée, on comptera une cinquantaine de personnes, dont certaines venues de loin.

Comédiens et poètes, chacun lira ses textes ou les textes des autres. On remerciera particulièrement les deux comédiens qui ont gracieusement offert leurs voix pour cette soirée.

Tous les auteurs de la revue seront lus ; y compris Mariela Dreyfus (du Pérou) par Mélissa Kalatayud, et Khal Torabully (de l’île Maurice) par Philippe Chartron.

Pierre Marta prendra des photos des poètes et poétesses, « héros » de cette soirée.

Finalement, la lecture durera une heure et demie. Elle sera suivie d’un pot amical, durant lequel chacun échangera. Les cinq bouteilles de vin, les jus de fruits, les canapés et autres gourmandises disparaîtront bien vite…

A neuf heures, chacun s’en ira.

J’aurai été heureuses de retrouver des amies, des collègues, des membres de ma famille ; de faire la connaissance de Lauriane B., venue spécialement de Marseille, avec sa famille, pour assister au vernissage. On regrettera l’absence des poètes, habitant trop loin, ou retenus par d’autres activités.

Merci à tous donc : aux deux comédiens, qui ont accepté bénévolement de servir la poésie, aux poètes, à Sylvette Cohen, qui nous a accueillis, et à tous ceux qui ont fait le déplacement pour assister à ce vernissage de Vocatif. Merci aussi à l’administrateur du site WEB. Merci également à celles qui ont mis la main à la pâte pour garnir le buffet…

Monique MARTA

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

15.04 | 22:35

Revue toujours au top; nombre d'auteurs croissant; chaque numéro amène de nouveaux talents, de nouvelles trouvailles et...quelques belles illustrations!

...
15.04 | 17:48

Les poètes, on le lit bien, sont bien au courant des instants de lumière qui parfois flirtent avec l'ombre; il en va ainsi de toute la vie...

...
13.04 | 15:38

Merci Monique, ce sont les danseurs en cours d'études professionnelles au Centre de formation en danse Off Jazz, qui ont donné leur passion et talent au public

...
10.03 | 10:33

c'est beau, c'est très beau. Oh que j'aime cette aspiration à la lumière !

...
Vous aimez cette page