Vernissage de « OMBRE ET LUMIERE »

« OMBRE ET LUMIERE »

Compte rendu du vernissage du

29 octobre 2017

 

 

Pour réunir tous les poètes de ce vernissage d’Ombre et lumière, il en a fallu du temps !

Ensuite, il s’agissait de trouver un local disponible, L’Atelier 17 étant pris par un stage de yoga…

Or la saison théâtrale battait son plein !

Finalement, c’est le petit théâtre de l’Alpbabet, au 19 rue Dellile, à Nice, qui nous a ouvert ses portes.

L’assistance était constituée d’habitués, famille et amis ; plus quelques nouveaux. Nous avons même eu droit à la présence du petit Jean, à peine âgé d’un mois, fils de Pierre et Chloé…

Les poètes qui ont lu leur texte, par ordre d’arrivée sur scène, étaient Claude Haza, Chantal Danjou, Fabienne Villani et Olivier Bastide. Un certain Sébastien, de la compagnie de L’Alphabet, a bien voulu se livrer à la lecture improvisée du texte du poète canadien David Nadeau, absent. Merci à lui !

Quant à moi, j’ai joué le rôle de présentatrice-animatrice.

La soirée s’est prolongée autour d’un buffet, où ne manquaient ni nourriture ni boissons. Il y eut même du chocolat pour les petits et grands gourmands !!!

Marc Tanzi, durant le spectacle, s’est chargé de prendre des photos. Merci à lui également !

Chantal DANJOU
Claude HAZA
Fabienne VILLANI
Monique MARTA
Olivier BASTIDE
Sébastien

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

16.03 | 14:37

BONJOUR
J AI LOUPER A NUCERA JEUDI 15 MARS VOTRE SPECTACLES
AVEZ VOUS SVP UNE VIDEO OU ALLEZ VOUS LE REFAIRE D AVANCE MERCI

...
26.01 | 10:07

Monique
Une âme humble peint et écrit de pauvres livres ciselés comme des camés. Poèmes dépouillés un rien entr'aperçu .Mots grimés par le vent.
Merci.

...
10.01 | 11:26

MERCI PATRICK POUR CES RESPECTUEUSES APPROCHES, à la fois délicates et rendant compte de l'essentiel : la parole de l'autre. Jeanne CHAMPEL GRENIER

...
26.09 | 19:38

Vraiment très beau. Bizarrement, les six dernières strophes m'emportent moins; mais jusque là, quelle délicatesse dans ce voyage sur l'être aimé

...
Vous aimez cette page